Carnet de route

Week-end à Chamonix

Le 07/07/2014 par Christophe Bozonet

Dimanche 8 juin, après un départ pas trop matinal de Roanne, une halte a été faite à Saint Symphorien de Lay, pour compléter les voitures.

Nous nous dirigeons vers Chamonix, en prenant le temps de traverser la Dombe par l'itinéraire habituel de Jean.

Sur place, après avoir récupéré Pascal (nouvel adhérent au club), et repéré les horaires pour le lundi matin au téléphérique de l'aiguille du midi, nous rejoignons la via corda (non sans mal, car le départ a été assez difficile à trouver).

Les consignes et rappels techniques de Jean-François enregistrés, nous nous lançons à 4 cordées de 2 sur la via, en cours d'ascension, une pierre qui slalomait entre nos 4 cordées, nous a rappelé l'utilité des casques. Et au cours de la montée, petit à petit les gourdes se vidaient sous un soleil de plomb, et c'est légèrement déshydraté que nous avons terminé notre périple.

En haut, le bar ouvert fut le bienvenu, et le tuyau percé très utile au rafraichissement.

L'ascension n'a pas épargnée le genou d'Andréa, et elle se contraint à devoir annuler l'ascension du lendemain et a affuté la technique alpine de Dominique (la seule fille des 2 Dominique présents).

Le soir, un bon repas au chalet du tour et nous rejoignons nos chambres, et apprenons avec surprise qu'il y avait de la neige dans une gourde malgré la chaleur torride de la journée (les présents comprendrons). 

Lundi 9 juin, réveil matinal, et nous voila au départ des bennes à 6h30. Le doute levé sur la panne du 2ème tronçon du téléphérique, nous arrivons rapidement en haut de l'aiguille du midi, et chaussons les crampons, puis, après la constatation de la disparition d'une corde, nous changeons nos plans d'encordement, et nous nous élançons sur l'arête, puis sur le glacier en direction de l'Helbronner.

La traversée se poursuivant, nous sommes en chemise au milieu du magnifique cirque de glace sur le haut du glacier du géant, mais la chaleur intense, nous rend prudent, et nous fixons un horaire de retour nous permettant de ne pas trop risquer de rencontrer la neige transformée et nous allons jusqu'au pied de la tour ronde.

Le retour se passe à merveille, et le souffle court ne nous empêche pas de contempler le magnifiques paysages (et de vérifier que les crampons sont bien affutés sur l'arête finale).

Nous redescendons, par le téléphérique, et récupérons Andréa qui a tout de même pu visiter l'Aiguille sans solliciter trop son genoux, via les bennes.

Encore merci à Jean et Jean-François, pour leur encadrement très pro.







CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda