Carnet de route

La Dent d'Oche et les Cornettes de Bise

Le 12/09/2016 par Nicole Palabost

Arrivée aux Gets dans le spacieux et confortable chalet de l'ARVEL, nous nous installons , pique-niquons, puis c'est une petite balade de mise en jambes jusqu'au Mont Chéry en passant par le Col Caly. 700m quand même.

Le samedi nous sommes 14 cafistes à tenter l'ascension de la Dent d'Oche. Départ de la Fétiuère à 1 220m pour un sommet à 2 221m. Le sentier caillouteux monte lentement jusqu'à un chalet d'alpage, puis il serpente en larges lacets qui sont de plus en plus courts et de plus en plus raides, jusqu'au col sous les falaises. Ensuite les choses deviennent vraiment sérieuses, il faut franchir une première longue cheminée qui nécessite de mettre les mains pour se hisser sur les rochers, ceux de devant attrapent les bâtons de ceux qui suivent afin d'avoir 2 mains libres - une chaîne est là pour la sécurité. Nous débouchons sur la terrasse du refuge de la Dent d'Oche. Après une pause il faut reprendre l'ascension : encore une cheminée bien raide et quelques pas sur la crête et nous sommes enfin au sommet. Le paysage est superbe bien que les nuages masquent un peu les sommets. La descente s'effectue au départ sur la crête, là encore il faut avoir 2 mains, surtout lors d'un passage délicat avec une chaîne à flanc de falaise mais tout le monde s'en sort sans casse. Nous remontons un petit col pour observer un groupe de jeunes bouquetins et leurs mères pas troublés par notre présence. La descente est longue mais nous faisons quand même un petit détour vers un lac, sans intérêt en lui-même,  mais dans un cirque magnifique avec un beau troupeau de  vaches, n'est-ce pas Charles ?.

Le lendemain, pas découragés nous sommes 11 à prendre la route du parking de Bise pour gravir les Cornettes du même nom. Là , pas de cadeau , dès le départ c'est tout droit dans la pente, les pierres et la terre humides sont glissants. Au bout d'une  montée très raide avec le temps lourd, nous arrivons suant au premier col. Petite pause puis c'est reparti, le chemin est de plus en plus rocheux, quelques passages sur la crête, un grand vide de chaque côté. Nous arrivons sur un replat sur la crête, puis il faut redescendre un peu dans les rochers , grand vide sur notre droite, avant d'atteindre le sommet au bout d'un joli raidillon. Le casse-croûte sur le sommet est bienvenu, nous avons mis 3 heures, arrêts compris pour grimper nos 1 000m , tout va bien. Des escadrilles de choucas, pas intimidés du tout accompagnent notre repas. La descente dans les rochers et sur la terre rouge nécessite encore un bon moment de bien regarder ses pieds, puis nous atteignons un chemin plus "cool" dans les alpages, nous remontons légèrement un petit col pour enfin revenir à nos voitures.

Merci Bernard pour ces 2 magnifiques courses très sportives. Merci aussi à Marie-Claude et André pour l'accueil et l'organisation au chalet, bien réconfortants quand on a sué une partie de la journée.

Un autre groupe a fait aussi 2 belles balades, en partant des mêmes parkings,  guidées par André et un peu moins 'aériennes" mais s'est bien régalé. Je ne peux en faire le compte-rendu n'y étant pas mais il viendra sûrement.







CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda