Carnet de route

CORNAFION et MOUCHEROLLES

Le 24/09/2016 par BRAT Michel

CORNAFION et MOUCHEROLLES

24 et 25 septembre 2016

 

1er jour : le Roc du CORNAFION : 2049 mètres

 

Nous nous retrouvons 9 cafistes le samedi 24 septembre à 9h00 au dessus du village de Prélenfrey vers 1200 m pour démarrer la rando.

Nous commençons à gravir les premiers mètres par un large sentier sans difficulté et, presqu'une heure plus tard, nous rejoignons la Baraque du Col Vert vers 1500m d'altitude. Là une première difficulté nous attend : la végétation est dense, le sentier pas évident à trouver, mais Marie-Christine et Jacques en ont vu d'autres et …. on retrouve un sentier un peu plus évident quelques dizaines de mètres plus loin.

La sente s'élève et devient plus sinueuse et aérienne, il faut rester concentré en permanence et les jambes commencent à sentir quelques faiblesses ; un petit ravito et Jacques nous incite à reprendre pour aborder la base d’un couloir qui demande de sortir les mains des poches et tout le monde passe sans soucis !

On arrive au sommet constitué de 2 rochers séparés de quelques mètres. Pour ceux qui le souhaitent, Frank met la corde pour désescalader le premier rocher et atteindre le deuxième sommet.

Le Roc Cornafion est là et on se délecte de la vue sur tous les sommets : la Chartreuse, le plateau du Vercors, Villard de Lans …

La descente se fait facilement, seul le premier couloir à désescalader présente une difficulté. Puis on passe par le Col Vert pour finir plus bas par le même sentier.

 

Nous reprenons les voitures pour nous rendre au Col de l'Arzelier : là, le groupe se divise en deux, un groupe monte jusqu'au gîte de la Soldanelle, les autres dorment au parking et rejoindront le gîte le lendemain matin.

 

2ème Jour : Traversée des MOUCHEROLLES 2284 m et 2047 m

 

C'est à 8 h 25 que nous partons pour ce deuxième jour de rando en direction d'abord du Col des Deux Soeurs. La sente est rude dès le départ et, pour franchir ce premier col, un peu d'escalade facile, avec un câble quelque peu rouillé mais rassurant, nous met tout de suite dans le bain d'une journée splendide. Là surprise ! À quelques dizaines de mètres, un troupeau d' une trentaine de bouquetins, les mâles, et de l'autre coté, sur les sommets de Soeur Agathe, un autre troupeau, sans doute les femelles et leurs petits … magnifique!

Après une pause d'une dizaine de minutes, nous reprenons un sentier plutôt facile qui nous mène au bas de la Grande Moucherolle. Nous effectuons la montée par une ascension qui demande de mettre les mains : les prises sont plutôt évidentes jusqu'au sommet (2284m) où un pas bien aérien demande toute notre vigilance et même la corde pour certains d'entre nous, Jacques étant là pour assurer et rassurer !

La descente demande aussi une grande vigilance : quelques pas de désescalade et un pierrier un peu long !

Il reste à effectuer la montée de la Petite Moucherolles, qui paraît de loin infranchissable, mais le groupe de courageux randonneurs fait honneur à leur guide Marie-Christine et leur chef Jacques qui dispensent de bons conseils pour parvenir au dernier sommet.

Ouf ! 12 h 45 il est temps de se ravitailler ! La vue est magnifique une fois de plus, le beau temps toujours présent, nous voyons jusqu'au Mont Blanc !

Le chemin du retour est un peu long mais plus facile. Cette fois nous sommes sur le sentier du Mulet du Curé, nous passons le Pas de la Balme, et au gîte de la Soldanelle, une bonne bière récompense tous ces efforts avant de reprendre la route pour Roanne.

Un grand merci à Marie-Christine et Jacques qui nous ont permis de découvrir cette magnifique traversée des Moucherolles.

Michel BRAT

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda