Carnet de route

Randonnée dans les gorges du Tarn et de la Jonte (du 15 au 17 avril 2017).

Sortie :  Gorges du Tarn (la suite !!) du 15/04/2017

Le 26/04/2017 par Eliane et Michel

Samedi 15 avril : Le viaduc de Millau par-dessus, par-dessous …

 

Après une courte étape par l’incontournable aire d’autoroute de la Lozère (presque en même temps) nous arrivons vers 11H sur le plateau, à l’aire de décollage de vol libre de Brunas : une vue magnifique sur les Causses, Millau et le viaduc bien sûr. Un petit vent frais et les vautours moines, majestueux, nous accueillent. Nous y laisserons les voitures sauf une qui est posée à Creissels près du Tarn.

Nous serpentons sur le plateau, ce qui nous permet de découvrir le viaduc sous tous les angles possibles, puis descente vers la voie verte qui longe le Tarn. Au détour d’un chemin découverte d’un four à chaux. Nous pouvons admirer Peyre, joli village niché sur la falaise de l’autre côté de la rivière avec son église troglodyte. Nous passons ensuite sous le viaduc. Encore un nouvel angle de vue avant de terminer cette 1ere randonnée.

Nous reprenons les voitures pour rejoindre le gîte « Evolution » à Peyreleau, déjà connu par plusieurs d’entre nous pour la qualité de l’accueil et de la cuisine.

Dimanche 16 Avril : randonnée sur le causse Méjean

Partis de Peyreleau, nous traversons le pont sur la Jonte pour passer à Rozier. Nous admirons cette rivière à l'eau limpide avant de s'attaquer aux premiers lacets escarpés d'une journée qui s'annonce prometteuse en dénivelé et sensation.

Nous montons par une sente étroite et pentue en direction de Capluc. Nous passons pas loin du rocher du même nom et chef Séverine nous promet que s'il nous reste un peu de souffle ce soir nous grimperons jusqu'au sommet que l'on atteint par des échelles !

Nous prenons le sentier Jacques Brunet où l'indication « très difficile » rassure tout le monde ! Rapidement les passages où il faut mettre les mains se succèdent. Séverine met alors de l'ordre dans le rang :16 personnes pour gravir ensemble et sans encombre ces premières difficultés.

Les bâtons ont rejoint les sacs pour libérer les 4 appuis naturels indispensables dans ce genre de parcours où escalade et désescalade se succèdent.

Nous quittons la partie rocheuse pour continuer dans une partie boisée fort agréable du Causse Méjean et nous cherchons un endroit ensoleillé pour pique niquer, car le soleil est bien là mais la température reste fraîche.

Après avoir repris des forces, nous reprenons notre chemin et nous nous approchons des gorges du Tarn que nous surplombons de quelques centaines de mètres. La vue est magnifique. 

Une partie du groupe décide alors de prendre les échelles pour descendre puis remonter vers le rocher de Cinglegros où une vue époustouflante nous attend. Ceux qui ont des petites jambes sont parfois gênés car, entre deux échelles, les rochers à désescalader ont parfois des prises bien écartées... mais la solidarité du groupe est là pour aider, assurer et rassurer !

On se retrouve tous pour continuer cette belle rando, et à travers la forêt de pins où les cocons de chenilles sont légion, le sentier est plutôt facile . Nous passons tout près de Cassagnes.

Nous rejoignons un sentier facile qui domine la vallée de la Jonte et là le parcours devient splendide : en contrebas la Jonte, dans le ciel quelques vautours planant et des rochers majestueux que l'on ne risque pas de casser malgré leur nom Vase de Sèvre et Vase de Chine !

Nous nous rapprochons de notre point de départ et nous voilà au pied du rocher de Capluc.

Il reste un peu d'énergie à quelques-uns pour gravir les dernières échelles et se trouver sur laplate-forme sommitale, fort bien protégée pour le bonheur de Bernadette, avec une vue à 360° : extraordinaire!

Nous rejoignons notre gîte avec dans la tête les images magnifiques de cette superbe balade : panoramas vertigineux et époustouflants, une nature à couper le souffle sous le vol silencieux des vautours.

La balade en chiffres : 20kms, 1100m de dénivelé, une bonne dizaine d'échelles !

Lundi 17 Avril : randonnée sur le causse noir.

Nous rejoignons en voiture un petit parking en bord de route près du village de Montméjean. Le sentier nous amène au milieu du site en pleine restauration que nous prenons le temps d'admirer. Il reste d'ailleurs quelquesvestiges d'un château sur le promontoire rocheux.

Nous prenons ensuite le sentier botanique qui nous emmène tranquillement vers Roques Altes, nous découvrons une jasse restaurée ( ancienne bergerie ) puis nous nous faufilons entre les rochers pour trouver le meilleur point de vue.

Après le repas nous prenons le petit sentier qui n'en finit pas de descendre(des kms) en direction d'un petit ruisseau qui rejoint les gorges de la Dourbie et quand nous touchons le fond(dixit Nicole), nous commençons à remonter en direction du petit village de Roque ste Marguerite. Un petit bar nous tend les bras mais avec la peur de ne pouvoir repartir...nous nous promettons de nous arrêter en voiture une fois finie cette belle rando !

Il reste quelques kilomètres de côte, il fait chaud ... le parcours est déjà connu de Nicole et J Paul !!! nous atteignons le parking en passant de nouveau dans le petit village de Montméjean.

On tient notre promesse...pour boire le verre de l'amitié avant de se séparer et rentrer en direction de Roanne !

Merci à Séverine pour ces 3 journées de randonnée à travers les Causses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda