Carnet de route

Récit d'une novice en spéléologie

Le 23/12/2015 par Kristina LAURENT

Aven Flandin (Ardèche) 19-12-2015

Croyez-vous que les spéléologues soient le genre d'humains qui aiment s'enterrer 38 mètres sous-terre pour échapper à la communauté ? Pas du tout ! Ce sont des gens chaleureux qui ont le sens du partage et de la convivialité. C'est dans ces conditions que nous avons été accueillis par Annie à Bidon en Ardèche. Nous sommes arrivés le vendredi soir, dans 4 voitures : d'abord celle de Lysiane et Michel (gardien du parking) pour réceptionner la seconde voiture : Fabien, Laura, Christophe qui n'avait pas pratiqué la spéléo depuis 26 ans mais qui n'avait rien oublié en fait et moi-même. Le team girly de Grenoble avec Audrey qui a de la bouteille quand il s'agit de spéléo (celle que l'on envoie en éclaireur sur la voie), Galou et Viviane. Le chef est ensuite arrivé : Cyril allias « Gour » (ne me demandez pas pourquoi c'est une longue histoire et je trouve personnellement que « gourou » lui sied plus...). J'ai fais la connaissance de Maud et Damien le lendemain. Une charmante équipe pour explorer samedi l'Aven Flandin.

Après avoir trouvé la plaque d'égout signant l'entrée de la grotte nous sommes descendus tour à tour pour découvrir la scène majeure de mon récit. Il fait nuit, humide... la présence humaine des camarades est bien appréciable ! Et les cannelés de Laura... imaginez comme ils peuvent être bons sous terre !! De très belles stalagmites et stalactites étaient observables dans cette salle, ainsi que des fistuleuses, excentriques, draperies, gours. Le paysage a pris tout son sens grâce aux explications géologiques de la formation de ces structures dont l'eau, la calcite et le temps sont les principaux moteurs. Nous avons ensuite progressé vers les étroitures et le « rectum ». Que de sensations étranges que d'être si étroitement confinée par la roche... c'est ensuite le vertige qui m'a envahi en voyant le puits, aussi noir et menaçant que l'on s'imagine un voyage dans l'enfer de Dante. Une très belle scène d'escalade a alors suivi. La traversée s'arrêta ici pour Laura, Cyril et moi, et nous sommes tranquillement revenus au point de départ. Les autres ont poussés l'aventure jusqu'au réseau de la neige.

Le soir c'est avec grand bonheur que nous avons partagé la carbonnade de boeuf soigneusement préparée par Lysiane. Annie nous a alors raconté ses fascinantes histoires de spéléologie : la désobstruction durant 35 ans d'une grotte, l'aven du Faux Marzal, contenant des ossements d'animaux. Comme quoi, la vie est pleine de surprises... à l'image de ce qui nous est arrivé le Dimanche. Qui aurait cru que le Gour nous aurait emmenés en excursion voir la célèbre et touristique caverne de Vallon Pont d'Arc (réplique exceptionnelle de la grotte Chauvet) ?? Car OUI OUI les spéléologues ayant été pris de court par le mauvais temps et le manque de cordes pour faire la grotte de la Vire de Mayaguar ont opté en plan B, pour une cavité (on ne se détourne pas ainsi de sa lubie) bien plus grand public ... au plus grand bonheur du chef spéléo :p !

Au delà de l'aspect physique et éprouvant (notre guide : « Prenez garde, au seuil de 1 cm en sortant de la grotte» wouaf, wouaf !), ce fut une sortie très culturelle : Avec notamment la découverte de peintures rupestres datant de 36 000 ans. Mettant en scène des chevaux avec une technique soulignant la perceptive et les mouvements des animaux. Les artistes préhistoriques tiraient parti des reliefs de grotte, pour représenter à l'aide leurs pigments de charbon ou d'oxyde de fer, des scènes toutes plus vivantes et réalistes les unes que les autres.

En sus, la plupart ayant décidé de rentrer chez Annie (poussée par une faim tenace), un petit groupe ne manqua pas un détour par le Pont d'Arc, découvrant alors ce petit joyaux de l'Ardèche.

En somme, ce fut un week-end varié en activités, ponctué par un bon esprit de groupe et de convivialité, donnant à la spéléologie un charme tout particulier !

Photos Cyril Guesdon

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda