Carnet de route

Découverte et redécouvertes de Jujurieux (Ain)

Le 24/01/2016 par Fanny ANDRE

C’est par un départ de St Symphorien un peu hâtif que commence cette journée (pour ne pas dire en catastrophe… Et ça aura son importance !).  Galou, Isa, Cyril (= le Chef = « Gour »), Fabien, Christian (mon père) et moi-même rejoignons les autres membres de la triplette Maingue, Audrey et Estelle. Un peu de neige sur la route, mais pas pire.

On arrive au parking aux alentours de 9h45, ouverture des coffres… Tout le monde est prêt pour… une belle petite christianade du matin, comme on les aime apparemment !

Christian : « Oh non, j’ai fait une boulette… »

Nous : « C’est-à-dire ? »

Christian : « J’ai oublié mon kit… Qu’est ce que je vais bien pourvoir faire toute la journée sous la neige?... Remarque, j’en aurai peut-être pas tant besoin, de mon baudrier ? Non ? En plus j’ai ma combi et mon casque, ça ira ben ! »

Bon, finalement, un baudrier en sangle fabriqué sur mesure et quelques dons généreux de matériel, permettent à Christian de ne pas se cailler les miches au bord de la grotte et de garder le groupe au complet.

Entrée dans la grotte à 11h après une petite approche dans la neige jusqu’à l’entrée des Buis… C’est pas le tout mais on va p’t’être se lancer !

Qu’est ce qu’on est bien au chaud à l’intérieur ! On commence par une galerie assez large pour rejoindre le réseau inférieur, petit puits où Fabien nous installe une corde. Après un temps minime d’hésitation pour rejoindre la galerie principale (« C’est à droite ou à gauche ? » « Mais je ne comprends pas, il y a une flèche qui indique l’endroit d’où on vient ! »), on rejoint la salle de la Cathédrale. J’avoue que niveau orientation, je me laisse porter complètement ! Prochaine sortie, j’essaie de tenir la topo !

Finalement, c’est la pause casse-croûte, on est bien à l’aise, quasi au chaud…

Encore un P6 que Fabien et Audrey équipent. Le baudrier de Christian tient le coup, et Christian aussi, même si « Bon je ne sais pas si je pourrai faire un puits de 60… Faudrait juste que les sangles soient un peu plus larges ! ».

On arrive enfin au réseau de la Sableuse dont j’entends parler depuis le début… Il y a déjà pas mal de seaux de sable et cailloux qui ont été remontés par des précédents spéléos. Le baudrier de Galou se coince dans le petit « bitoniau » de rocher sur la paroi supérieure, les courageux Cyril, Christian, Audrey et Galou prennent alors une transpirée pour déblayer un maximum de cailloux et les remonter vers le haut. Vive le râteau de 25 kg !  

Quelque part au dessus de nous arrive un P10 qui, par un réseau qui part de la Cathédrale, permet de « shunter » la voie qu’on a prise.  Les murs sont tout scintillants de calcite (si j’ai bien compris), mais la Galerie des Cristaux n’est pas encore là ! C’est « un peu plus loin sur la droite », petite démarche à cacasson pour admirer les fameux cristaux.

On rejoint une partie active de la grotte, où Cyril m’explique le côté « vivant » de la cavité, où l’eau construit et détruit les formations en même temps, suivant comment elle évolue : en tombant, glissant, et selon sa composition… Draperies, stalactites et stalagmites, fistuleuses,… C’est beau !

Grimpette sans gène sur les belles draperies pour arriver jusqu’à un petit lac. C’est calme… Les 3 éléments masculins de la troupe le traversent avec brio (il y avait qu’un rocher au milieu, fallait pas le louper !). Cyril tente, avec le peu de batterie qu’il lui reste, de faire une photo qui vaut le coup… Mais l’un bouge, l’autre tourne la tête, et le 3ème a modifié son éclairage… A voir pour le résultat ! En tout cas, entre Christian et Cyril, vous êtes sûrs d’avoir quelques photos souvenirs de la sortie !

Et c’était la fin de notre progression, on a repris en sens inverse, en ressortant par le réseau supérieur.

De cette grotte, il nous manquera quand même l’entrée par la Carrière, trop glissante en cette période de temps neigeux, et le shunt. On a tous des raisons, si j’ai bien compris, de venir et revenir à Juju…

Sans oublier son baudrier !

                                               Fanny ANDRE

(Photos de Cyril GUESDON)







CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda