Carnet de route

SPELEO GARDOISE

Le 27/03/2016 par Michel DRUERE

VENDREDI 19 FEVRIER

Après un départ digne des grandes transhumances, optimisant les véhicules, nous roulons plein sud, via le viaduc de Millau. Arrivée au village vacances « La Pommeraie » au Vigan (Gard), l’avant-garde (diminuée par l'abandon de Lysiane, portée pâle) nous a préparé un accueil royal.

La répartition des chambrées faite, le repas en commun pris, les tollés dispersés sur l’horaire du réveil passés, nous écoutons religieusement les consignes du soir par notre grand « gourou », et vu l’ampleur du programme du lendemain nous entamons un repos « préparatoire ».

 

SAMEDI 20 FEVRIER

Réveil matinal, petit déjeuner avec confiture mystère , au goût indéfinissable (secret de fabrication NDLR), départ en direction de la gare de Sumène, pour « l’aven du Pas de Madame » où nous attendent Claude et Hubert du club local. Ils nous avaient préparé le chemin à merveille dans la semaine, en débroussaillant et refaisant le marquage .

Après avoir vérifié que le matériel de Christian était au complet, nous démarrons la marche d’approche. Nous  écoutons les récits de nos spéléos locaux, qui sont les bienvenus pour nous guider dans la Garrigue et nous indiquer « le passage aux loups » indispensable pour franchir la falaise.

Le trajet est ponctué du clic-clic du sécateur de notre druide cueilleur de thym.

Nous équipons l’entrée du trou et descendons, très organisés, dans l’ordre des kits, préparés le jeudi précédent.

Tout le début est vertical avec peu de regroupement possible ; nous enchaînons les puits, et Audrey, trop pressée de descendre, a failli rater la suite à mi-puits, en cours d’équipement.

Une série d’étroitures très techniques, une zone de faille verticale et inclinée, délicate et encore plus étroite que la zone précédente, ainsi que quelques « vasodilatateurs », ont imposé une décision de repli stratégique.

La remontée échelonnée se passe bien et les derniers sortent à la nuit tombée et bien qu'étoilée, nous apprécions le marquage tout frais (comme la météo), nous permettant de regagner le parking sans encombre.

Finalement, cela nous a permis de réviser la panoplie complète des manœuvres sur corde, y compris les passages de déviations qui ont été rocambolesques.

Le soir, Lysiane -bien présente par la pensée- nous régale de son sauté de dinde.

 

DIMANCHE 21 FEVRIER

Le Vigan, départ pour le cirque des Pézouls, dominant l'Arre. Nous y entamons une marche d’approche sympathique.

L’entrée de l'Event de Rognès, se présente à nous, et nous descendons prudemment dans des galets instables. Dès la première salle, une séance photo s’impose. Nous passons à côté de concrétions sublimes et très rapidement le chemin se complique, se terminant sur un laminoir qui nous oblige à revenir en arrière.

Après la découverte d’une luge et une séance de glisse inoubliable, nous explorons les lieux jusqu’à la découverte du passage espéré, qui nous conduit via un méandre à désescalader, vers la rivière. Nous franchissons quelques tyroliennes et mains courantes au-dessus de l’eau et buttons sur une zone non équipée que Cyril et moi explorons en mode aquatique, jusqu’au moment où il aurait fallu se transformer en plongeurs.

Retour sans encombre et séance de séchage au soleil du Gard avant de regagner le gîte.

Retour à Roanne après un nettoyage complet des lieux.

 

Encore merci aux organisateurs et collègues du S.C.Rieutord.

Christophe.

photos de Cyril et Michel

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda