Carnet de route

trois néo-vertacos ...

Sortie :  Spéléologie du 08/07/2017

Le 20/07/2017 par Audrey MAINGUE

En ce premier week-end estival, ce sont trois nouvelles recrues, appâtées par le stage jeunes et la récente multi activités, qui rejoignent la troupe habituelle des spéléos de Roanne.

Bienvenue donc à Arnaud, Gigi et Joël !

 

Comme c’est les vacances, pas évident de trouver un gîte pour le week-end dans le Vercors ; nous nous rejoignons donc au Camping des Buissonnets à Méaudre vendredi soir, ou dans la nuit pour certains, (et oui y en a qui bossent tard et en plus leur voiture étant légèrement déshydratée, il a fallu faire des pauses régulières !). Les autres montent leur tente, mangent un bout et profitent d’une bonne nuit de sommeil.

Samedi matin, rdv à 9h15 au parking des Saints de Glace avec Galou (Quand on va en concert sur Lyon le vendredi soir, le levé est plus difficile !).

Tandis que les « anciens » enkitent les cordes, les nouvelles recrues découvrent -ou redécouvre pour Arnaud- le matériel de progression sous terre. Après quelques exercices de mise en place du descendeur et divers conseils en vrac, ça y est c’est la rentrée sous terre !

Objectif la salle Hydrokarst.

Les trois premiers puits (P11, P9 et P4) sont descendus sans encombre sous l’œil vigilant des plus avertis , puis c’est la randonnée dans le méandre relativement confortable.

On arrive ensuite sur une nouvelle zone de puits et ressaut : P6, R3 puis P3 au pied duquel on s’arrêtera, juste avant « la Douche ». Tout le monde a un peu envie de continuer mais il est 14h30, on n’a pas mangé et surtout personne n’a envie de rater la pizzeria réservée pour 20h30 ! Et comme on a quand même atteint la cote de -117m (trois records de profondeur pour nos nouveaux compagnons !), il faut bien songer à remonter maintenant.

Chacun ajuste donc son matériel pour la montée, puis se met en route à tour de rôle. Le mouvement est vite compris : monter la jambe en même temps que la poignée, se redresser, s’asseoir dans son baudrier et c’est reparti pour un tour ! Heureusement les premiers puits sont courts, pas besoin de trop forcer ! L’étape décisive de «  décrollage », faite sous des yeux attentifs, se passe bien pour tout le monde ; impec !

Puis c’est la remontée du méandre : « je passe plus ! On n’a pas dû passer par là en descendant » «  mais comment elle fait Isa pour aller si vite ? » Bref les joies du méandre légèrement ascendant, mais au moins plus personne n’a froid !

Enfin la zone des puits proche de l’entrée, que tout le monde franchi avec ponctuellement une petite assistance (« appuies toi sur mon pied ! Euh t’es sûr ? » «Vous pouvez tenir la corde en bas, siou plait ? ...), bref la routine !

De retour dehors, constat : on est remonté plus vite que je ne le pensais (bravo les champions !), on va même avoir le temps de prendre une douche et l’apéro avant la pizzeria (bien méritée !) et une bonne nuit (personne n’a eu besoin de berceuse).

Dimanche matin, démontage rapide du camp sous 3 gouttes de pluie puis direction le parking des Eymards (la grotte initiation du coin). Je n’avais fait cette cavité qu’une fois en 2013 pour le rassemblement spéléo CAF et j’avais de vagues souvenirs : un seul puits : P30 direct ou sinon on descend par des ressauts au même endroit puis petite balade. Un semblant de topo récupéré au rassemblement m’avais confortée dans mes souvenirs. On décide donc de descendre par le P30 et remonter par les ressauts. Galou et Fab équiperont les ressauts tandis que j’équiperai le P30. Bon il ne faut pas faire confiance au souvenir d’un spéléo !! En vrai les Eymard c’est P15 puis P30 ou ressauts, donc pas assez de cordes enkitées !! On descendra et remontera donc tous par les ressauts ! Les nombreux obstacles (fractios, dev…) sont franchis haut la main et on arrive enfin au fond de la grotte. Isa part en éclaireuse pour revenir vite : ben il y a de l’eau ! Mais si la suite est bien là et en plus il y a bottes donc tout va bien on continue ! Allons voir cette fameuse méduse. Elle est bien là et cette petite salle terminale fera l’objet d’une séance photos (spéciale dédicace à Michel). On reprend ensuite le chemin du retour toujours sans accro. Enfin presque  ;-)

Fab t’as pas oublié de prendre un kit ? Oups ! Bon je te l’amène ! Je n’ai que la main courante à traverser ! Le kit étant attaché je le manipule avec ma délicatesse habituelle : boom le kit dégringole à l’étage du dessous ! Oups finalement il n’était pas accroché ! Bon je suis quitte pour désescalader un ressaut pour aller le chercher, plus de peur que de mal !

Et sinon vous en êtes contents de vos encadrants ?

On finit par un pique-nique sur le parking des Eymards : rien qu’à voir le sourire sur tous les visages, le week-end fut bon ! Et on espère bien tous se revoir pour une nouvelle sortie souterraine.

Les saints de glace TPST : 7h

Les Eymards TPST : 5h

Participants :

« Les anciens » : Isa, Brynhild, Galou, Audrey et Fab

« Les nouveaux » : Gigi, Joël et Arnaud


 

Audrey.

 

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda