Carnet de route

spéléo, la dernière de l'année ...

Sortie :  spéléo, dernière (2017) dans l'Ain ... du 27/12/2017

Le 06/01/2018 par Audrey MAINGUE

La dernière de l’année !

C’est encore une fois en effectif réduit que nous partons pour deux jours de spéléo « bonus » dans le Bugey. En effet, Fab, Brynhild, Isa et moi étant en vacances (oui, oui encore !) entre Noël et le jour de l’an, nous avons donc décidé de rajouter une sortie  au programme.

Certes, pas de grandes ambitions pour ce week-end en semaine : reconnaissance du gouffre de la Morgne pour une future sortie initiation et la fameuse Burlandier !

Fabien passe récupérer son harem autour de Roanne puis direction le Trou de la Morgne que l’on trouve sans problème grâce aux indications de spéléos locaux et du GPS.

Fab équipe (histoire de finir de se préparer à l’initiateur) et pendant ce temps-là, les filles se promènent, prennent des photos vont fureter dans les étroitures, bref chacun s’occupe !

Par contre personne ne se décidera à aller faire trempette dans les voûtes mouillantes qui donnent accès à la Rumba et au Pressing, bizarre ?? Compte tenu de la météo extérieure pas tant que ça !

Au final jolie grotte d’initiation à la verticale (trois puits et une escalade), belles concrétions et surtout superbe troupeau de salamandres (j’en avais jamais vu autant !) et chauve-souris !!  A retenir.

On prend ensuite la direction du gîte réservé par Brynhild ; après une petite frayeur (pourquoi il ne  répond pas le propriétaire ? va-t-on se retrouver à dormir à 4 dans le Duster ?) on trouve enfin (oui, avec le bon numéro de téléphone, ça va mieux !).

Soirée tranquille à refaire le monde comme d’hab.

Levé à 6h45 ; ça pique un peu mais bon on sait que l’objectif de la journée en vaut la peine ! On déjeune puis direction Oyonnax pour récupérer les clés de Burlandier chez Christian Locatelli. 

En route pour Ambérieu ; tiens ça a blanchi sur les hauteurs !

Quand on arrive à Oyonnax : vingt bons centimètres de neige … C’est l’hiver !

On récupère la clé et tous les conseils (itinéraire, parking, chemin d’accès…) et une pelle à neige pour pouvoir dégager le parking si besoin ! Trop sympa ! Puis on prend la direction des hauteurs de Nantua.

Parking et piste trouvés sans problèmes ; c'est parti pour une rando dans la neige, en bottes, ça faisait longtemps ... (d'ailleurs, c’est toujours aussi mal isolé les bottes !)

Quelques photos et une course dans la neige (pour Brynhild) histoire de se réchauffer ; on arrive à un bois de sapins : vous voyez une sente à droite ? Bof avec la neige pas vraiment ! Mais une piste descend. Ouais, mais c’est pas une sente et puis on a fait beaucoup plus que les 400m prévus non ?

Alors qu'il ne fallait pas, on est pas mal descendu au final, non ?

Bon d’accord, on remonte au premier bois de sapins. Là ça correspond bien à la description mais absolument aucune sente (enfin visible !) ; je descends en combi-luge au milieu des arcos, rien ! Je remonte et retente ma chance un peu plus loin.

Brynhild décide d’aller chercher le GPS à la voiture, on ne va pas encore passer 2H à randonner en bottes dans la neige !

Finalement la chance me sourit complètement au hasard et, à travers les broussailles, je tombe sur l’entrée de Burlandier ! Je vais peut-être jouer au loto!

Tout le monde passera dans les broussailles, la sente restant complètement invisible à nos yeux.

« Comme je connais », et qu’il n’y a toujours pas de gaucher dans l’équipe, j’ai l’honneur d’ouvrir le cadenas, bon, ça aura été plus rapide ce coup ci, seulement 2-3 min !

Un ramping légèrement humide plus loin, nous voilà dans la grande galerie de Burlandier, on va voir le lac puis on se dirige vers le beau !

Les premières fistuleuses apparaissent, c’est toujours magique !

Petit regroupement ; euh vous êtes sûrs que c’est là ? Ben en même temps, avec la flèche juste au-dessus, il n’y a pas vraiment de doute et puis ça vaut le coup ! Il est vrai que le ramping dans la vasque d’eau (une trentaine de cm) n’enchante personne ! Allez, haut les cœurs, courage, ce n’est qu’un mauvais moment à passer !

Finalement tout le monde passera plus ou moins mouillé mais derrière, quel spectacle ! Comment le raconter ? Je ne sais pas ! allez voir, ça vaut le coup ; ces plafonds dégoulinants de fistuleuses sont incroyables !

On fait le tour complet de la grotte (visite au siphon jonctionnant avec Burlandier 2,…).

Le chemin du retour sera ponctué des inévitables pauses photos : plus à droite, plus de lumière non finalement moins… Oui je sais, je suis pénible !

On retrouve le ramping et la porte qu’il me faudra bien refermer, personne ne se bousculant pour le faire ! Seulement 5 mn ... je ne m’en suis pas si mal tirée ce coup-ci, le changement de cadenas a eu du bon !

On se change rapidement toujours les pieds dans la neige et on ramène les clés à Oyonnax puis retour à Roanne.

Cette dernière sortie de l’année 2017, aura été conclue de manière magistrale !

Vivement la prochaine !

 

De la partie : Brynhild, Isa, Fab et Cheveuxdefeu (encore une sortie girl power !)

Audrey.

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda