Carnet de route

Alpinisme dans le massif du mont Rose – du 2 au 5 août

Le 16/08/2019 par Séverine Palabost

Nous sommes 4 : Christophe, Jean-Pierre, Jean-François et moi pour ce séjour dans le massif du Mont Rose. Le départ est matinal car nous voulons éviter les bouchons, en particulier pour le tunnel du Mont Blanc. Finalement, tout se passe bien et vers 11h30 nous sommes à Staffal. Nous commençons à nous équiper mais le ciel est de plus en plus gris... La météo avait dit : orage vers 16 h, mais apparemment le mauvais temps a pris un peu d'avance ! Finalement, nous ramassons toutes nos affaires, remettons tout dans la voiture et nous nous mettons vite à l'abri le temps que ça passe. L'occasion de faire une petite sieste dans la voiture avant de partir !

Le souci c'est qu'il faut prendre le téléphérique et qu'ensuite il y a 4 h de marche dans des endroits pas conseillés par temps de pluie et encore moins sous l'orage... Au bout d'un moment, la pluie s'arrête et nous décidons de monter car le téléphérique ferme entre 12 h 30 et 14 h et cela fera trop tard pour nous ensuite. Le temps est gris mais pas de pluie pour cette montée au refuge. Nous aurons juste beaucoup de mal à trouver un passage pour traverser le torrent car le pont a été emporté et, entre la fonte des glaciers en cette fin de journée et la pluie du matin, le niveau d'eau est bien monté et il y a beaucoup de courant !

Arrivée au refuge Mezzalama vers 17 h. Nous ne nous sommes pas mouillés et nous en profitons pour faire notre pique-nique de midi un peu décalé. 950 m de D+ pour ce premier jour.

 

Après une nuit très correcte dans un grand dortoir (où, fait exceptionnel, il n'y avait pas de ronfleurs !), nous partons à la frontale direction le refuge des guides d'Ayas. Le passage dans les rochers n'est pas évident à trouver de nuit mais nous arrivons sans encombre sur la terrasse du refuge vers 6 h et là il fait un froid de canard. Il y a un vent glacial qui vous transperce. Nous nous équipons : baudrier, crampons et surtout gants, bonnets, polaire, doudoune car il ne fait vraiment pas chaud ! Nous partons sur le glacier et nous sommes bien contents de voir que ça monte pour nous permettre de nous réchauffer ! Après quelques heures de marche, nous sommes sous le sommet que nous devions faire initialement : Roccia Nera, mais comme il est tôt et qu'il fait grand beau, Jean-François nous propose d'aller plus loin et de faire la traversée jusqu'au Breithorn. Il a neigé ces dernières semaines, le passage a l'air possible donc nous voilà partis. Le paysage est magnifique, nous sommes pratiquement seuls au milieu du glacier, c'est super !

Par contre, à l'arrivée, juste avant le sommet, grande foule, on se croirait dans la rue piétonne un samedi !! Nous nous demandons d'où viennent tous ces gens alors que nous n'avons vu personne jusqu'à maintenant ? Jean-François nous montre le téléphérique qui amène les gens sur le plateau. La montée se termine sans problème mais nous sommes nombreux sur la trace. Au sommet, vent glacial mais une vue magnifique notamment sur le Cervin. Nous revenons par le même chemin mais cette fois nous nous arrêtons au refuge des guides d'Ayas où nous arrivons vers 13 h 30 pour pique-niquer sur la terrasse au soleil. Nous sommes un peu fatigués et quand Christophe regarde le dénivelé sur sa montre nous comprenons pourquoi : 1650 m de D+ quand même ! Jean-Pierre, lui, est encore plus fatigué puisqu'il a fait son 1er 6000 m ! (et oui sa montre indiquait plus de 6000 m d'altitude au sommet du Breithorn ! et ce n'est pas le mal des montagnes, on a tous vu la même chose ! Bon enfin, 4164 m quand même Jean-Pierre, c'est déjà pas mal !)

Le dernier jour, nous devions monter au Castor mais la météo en a décidé autrement. Le matin, vent à plus de 60 km/h donc impossible de faire la crête du Castor, et puis la météo annonce encore des orages. Nous décidons donc de rentrer. Le retour se fait sans encombre, la traversée du torrent sans pont est nettement plus simple le matin quand il n'a pas plu ! Nous repassons le col pour basculer sur Staffal et voyons des bouquetins pas effrayés du tout par notre présence.

Un super séjour avec un petit groupe très sympa. Merci encore Jean-François, c'était super, on est prêts à repartir !!

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda