Carnet de route

l'Arche ... Objectif : photo

Sortie :  une grotte pour photographes du 22/04/2018

Le 04/05/2018 par Michel DRUERE

Il fait un temps presque estival ce matin sur le parking du Golet de Thioux, au bas d'Hauteville L. Quatre roannais (Mylène, Amaury, Lysiane et moi) s'y affairent à l'empaquetage de tout un attirail photographique qui, pour une fois, remplace cordes et amarrages dans nos kits. C'est même avant l'heure convenue que nous rejoignent Thomas et Audrey, venus de Grenoble ; une belle journée consacrée à l'image se profile.

Nous prenons juste le temps des présentations, de partager thé, café, Praluline® et de s'équiper légèrement, n'ayant aucune manœuvre technique à envisager.

À dix heures pétantes nous traversons à gué la rivière Albarine, quelques mètres en amont de la cascade de Charabotte, pour rejoindre les tunnels que parcoure un bon chemin de randonnée.

Après le troisième percement, un sentier s'élève brusquement sur la droite en direction du pied de falaise. Mon plus court chemin pour aller de nos véhicules à l'entrée de la cavité prend alors une drôle de gueule ! Sans topo, un positionnement approximatif du lieu recherché, allié à une mauvaise interprétation de notre bout de carte IGN … il ne nous en faut pas plus pour « aller aux fleurs » !

Mais nous retrouvons vite notre bon sens ainsi que la sente qui, vers le S.W., nous amène à la Balme à Gontran (ou grotte de Charabotte, c'est la même!) et que nous nous empressons d'aller visiter. Il faut dire franchement que je l'ai prise pour l'autre (grotte) ! Ça ne correspond en rien aux descriptifs collectés mais nous pénétrons tout de même dans ce corridor « charbonneux » par une galerie basse aux concrétions anciennes et ternes ; nous persistons jusqu'au second lac, joli mais suffisamment profond pour nous inciter à regagner la sortie ; c'est un bon échauffement pour nos photographes !

Retour au sentier-balcon, encore un petit effort pour Amaury qui ne prise guère les escarpements aériens ; quelques dizaines de mètres plus loin, après l'abri de la Fausse Cheminée, nous reconnaissons enfin le seuil typique de l'Arche, décrite au téléphone par Bruno H.

Le déjeuner est rapidement avalé, la photo de famille « dans la boîte » et à treize heures (et oui, déjà!) nous sommes tous agglutinés au pied de la trémie de « l'Auge » ; une fois la trappe franchie, on arrive tout de suite dans le beau.

Le concrétionnement est riche, propre et clair, le plafond somptueux ! Tom, Mylène et Amaury déploient les trépieds, installent leurs objectifs ; Lyse, Audrey et moi mués en assistants éclairagistes, c'est tout juste si nos six bras suffisent ! C'est parti pour cinq heures de chasse aux clichés originaux … Tout y passe : candélabres, piliers de calcite aux couleurs bigarrées, gours limpides, mini-gours, draperies, bref tout l'inventaire !

Amaury : « Excellente première de photo souterraine ! Malgré nos appréhensions de départ, nous avons été bien encadrés et sommes heureux d'avoir été jusqu'au bout de notre expérience. Avec l'aide de nos guides, tout s'est bien passé, c'est une très belle découverte. »

Que dire encore de cette magnifique journée que nous sommes six heureux à avoir partagée, sinon que nous sommes impatients de découvrir quelques merveilles sur les centaines de poses réalisées ?

Michel.

CLUB ALPIN FRANCAIS ROANNE ET SA REGION
1 AVENUE DE BEAUSÉJOUR
42300  ROANNE
Contactez-nous
Tél. 04 77 71 04 30
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda